🔱Barista FIRE : le cas pratique (avec tous les chiffres)

il y a 20 jours   •   3 minute de lecture

Par Xavier
Photo by Raychan / Unsplash

Bonjour Ă  vous toutes et tous,

La newsletter de dimanche dernier traitant du mouvement FIRE (financial indĂ©pendance, retire early) a fait rĂ©agir plusieurs d’entre vous. Une petite voix semble dire dans la tĂȘte de certain(e)s : « Et pourquoi pas moi? Â»

Et d’autres questions arrivent juste derriĂšre : « De combien ai-je besoin chaque mois pour vivre mon style de vie? Â», « Quel capital dois-je accumuler pour financer ce style de vie? Â», « Combien de temps dois-je Ă©pargner pour disposer de ce patrimoine? Â»

Alors, je vais ici dĂ©crire prĂ©cisĂ©ment une situation afin d’imaginer ce que cela peut reprĂ©senter. Bien Ă©videmment, cela peut-ĂȘtre trĂšs diffĂ©rent pour vous car votre situation est unique.

Cas pratique : Maria, 36 ans veut travailler moins sans attendre la retraite

Elle estime qu’une fois ses enfants partis de la maison, ce qui devrait arriver dans environ 14 ans, elle aura besoin de 2 000 euros nets (de cotisations sociales et d’impîts) par mois.

Elle aimerait alors exercer une activité à temps partiel, dont elle pense tirer environ 900 euros par mois.

Plutît que barista, elle s’imagine plutît travailler dans le domaine de l’art, sa passion principale. Elle vise un emploi dans une galerie ou envisage de vendre ses Ɠuvres, des peintures. Le reste du temps, elle le consacrera à sa famille ainsi qu’à la vie associative.

Elle aura donc besoin d’une rente de 1 100 euros par mois pour vivre son style de vie et complĂ©ter ses revenus.

De quel montant doit-elle disposer pour bĂ©nĂ©ficier d’une telle rente? Il est admis dans le mouvement FIRE prĂ©sentĂ© la semaine derniĂšre et dans le contexte actuel qu’un rendement de 5% est une cible rĂ©aliste.

Avec ce taux, elle doit disposer de 264 000 euros. À ce jour, elle dĂ©tient 40 000 euros d’épargne et doit donc gĂ©nĂ©rer 224 000 euros d’économies supplĂ©mentaires.

Pour obtenir ces économies, elle devra épargner 487 euros par mois pendant 18 années. Voici la synthÚse des ces données:

Dans 18 ans, Maria aura 54 ans. Avec cette stratégie de barista FIRE, elle pourra prendre une pré retraite partielle 10 années avant son ùge théorique de perception de sa pension de retraite à taux plein.

Une fois arrivée à la retraite, elle ne percevra plus ses 900 euros de revenus liées à son activité à temps partiel, mais cumulera sa pension avec ses 1 100 euros de rente. Et elle conservera ses placements à hauteur de 264 000 euros.

Et pour aller encore plus vite?

Prendre 10 ans d’avance, ce n’est pas rien. Je vous ai prĂ©sentĂ© lĂ  une situation tout Ă  fait raisonnable. Il est bien entendu possible de faire plus rapide. Voici deux options pour gagner encore 4 ans et bĂ©nĂ©ficier d’une rente dĂšs 50 ans.

💡
Avec des placements plus risqués, dont les taux de rendement attendus sont plus élevés.

Ainsi, avec un taux de 8%, la durĂ©e d’épargne passe de 18 Ă  14 ans et Maria pourrait ainsi devenir barista FIRE et disposer de 2 000 euros par mois dĂšs ses 50 ans, soit 14 ans avant sa retraite.

💡
En utilisant en partie le capital disponible et pas seulement les rentes qu’il procure.

En conservant un taux de rendement de 5% et le mĂȘme effort d’épargne de 487 euros par mois sur 14 ans au lieu de 18 ans, Maria disposera d’un capital de 166 480 au lieu des 264 000.

Pour maintenir une rente de 1 100 euros par mois dĂšs ses 50 ans, elle devra utiliser une (bonne) partie de son capital.

Ainsi, Ă  l’ñge de 64 ans, elle n’aura pas Ă  sa disposition 264 000 euros mais environ 69 000 euros. Ce chiffre lui donnera Ă  partir de 64 ans un complĂ©ment Ă  sa pension de retraite de 287 euros.

J’espĂšre que ce cas pratique et tous ces chiffres vous donneront des repĂšres concrets si vous vous intĂ©ressez au phĂ©nomĂšne des barista FIRE.

Bon dimanche,

Xavier.


(Re)dĂ©couvrez l’épisode du Podcast dont Bertrand Ă©tait l’invitĂ© : https://open.spotify.com/episode/1A22HytnhBZLVtQH6l7hvY?si=naRQV9CdRBiA6HTRbpANtQ

Cet article vous intéresse ? Super. Que diriez-vous de le partager ?